auto-psy

par | Mai 15, 2015

ce monde est ce que nous en avons fait. S’il est sans pitié aujourd’hui
c’est parce que nous l’avons rendu impitoyable par nos comportements. Nous ne pouvons changer le monde
que si nous changeons nous-mêmes,
cela commence par notre langage et notre façon de communiquer. Gandhi

Je roulais tranquillement en direction du Col du Marchairuz, virage après virage, lorsque je vis subitement dans mon rétroviseur un véhicule rouge approcher à grande vitesse.
Alors, quand je dis « tranquillement » je veux vraiment dire tranquillement; ni lentement, ni vite et respectant le code de la route le plus élémentaire : de manière adaptée aux conditions du moment.

Le bolide rouge s’approcha, s’approcha et s’approcha à tel point que presque il m’accrocha… comme cette partie de la montée vers le col ne permet aucun dépassement, j’ai eu le temps d’être en compagnie du conducteur quelques minutes.

Le spectacle dans mon rétroviseur vallait la peine d’être visionné; le type était tellement collé à ma voiture, qu’en fait l’espace d’un instant j’ai eu l’impression qu’il était assis sur ma banquette arrière.
En fait c’était comme de regarder un film muet, je voyais bien sa bouche faire des grimaces, sa tête se secouer dans tous les sens et ses mains me faire des signes de « mais avance espèce de bip », depuis ma place d’observatrice je riais à gorge déployée. Nous montâmes ainsi un certain temps, lui fustigeant « silencieusement » et moi « me marrant ».
Au bout d’un moment il trouva le moyen de me dépasser et en profita pour me claxonner, me faire un doigt d’honneur avant d’accélérer et de filer.

Bref, je me suis dit « eh bien dis donc, drôlement énervé le gaillard, le pauvre »… et c’est tout, rien de plus, je ne me sentais absolument pas concernée personnellement par son comportement. Cela aurait pû s’arrêter là si la vie en avait décidé ainsi, mais nooooon, car voilà qu’une fois arrivée en haut du col, je vois le bolide arrêté sur le parking et son conducteur appuyé contre le capot en train de se fumer une cigarette. A cet instant, rien que de le voir, mon fou rire me reprend et je décide de m’arrêter moi aussi sur le parking. Je pose ma voiture puis m’approche du gars en lui disant « aviez vous quelque chose à me dire en personne monsieur? votre doigt d’honneur par exemple, en quel honneur? ».

Alors, j’ignore si c’est mon calme, ma taille (je mesure presque 1m80), mon sourire ou autre chose, le pauvre bougre en me voyant se rattatine complètement en se confondant en excuses. Alors, c’est terrible, parce que moi je suis encore pleine de rires à ce moment là et j’ai du mal à m’empêcher de me moquer de lui ouvertement… ouiiiii je saiiiiis c’est paaaaas biiennnnn.

Toujours est il que je suis repartie tout aussi tranquillement, tout en me disant « c’est fou quand même cette manie qu’on certaines personnes à se lâcher au volant de leur véhicule ou derrière le clavier de leur ordinateur, en envoyant leur énervement, leurs frustrations et de la haine à autrui, juste comme ça ». Le fait même que certains s’autorisent ce type de comportement sans l’assumer par la suite (le gars aurait pu dire par exemple « je suis pressé, vous roulez comme un escargot et ça m’énerve ») est aussi très présent sur internet; cachés derrière des pseudos ou à minima derrière leurs écrans, certains s’adonnent librement à des comportements verbaux inhumains.

Alors comme aujourd’hui je me sens inspirée par cette aventure avec le bolide rouge, je me suis demandé « mais par où pourrait-on commencer pour une communication vraie et authentique, qui a du sens et qui soit constructive pour les parties impliquées (et donc pour le monde)? ».
Eh bien en fait je propose que nous commençions déjà par une autopsie du cadavre restant après un échange agressif… non pas une autopsie pour trouver ce qui est venu tuer l’échange de par « la faute de l’autre », mais plutôt une auto-psy pour trouver ce qui en moi à permis que l’échange fut mortel.

Se soumettre régulièrement à un sondage en profondeur de notre propre comportement, verbal et non-verbal, permet d’éviter bien des catastrophes dans le monde de la communication entre les être humains. As tu déjà essayé de regarder ce qui se passe en toi au moment d’un échange verbal tendu? ou que fais tu toi lorsque quelqu’un te dépasse en voiture en te faisant un doigt d’honneur? comment réagis tu lorsque tu lis mon histoire et quelle est ta première pensée que tu communiquerais instinctivement?

bonne route aujourd’hui 🙂

cordialement,

Annette

action onRendez-vous sur Hellocoton !

0 commentaires

Les réseaux sociaux & moi

Les réseaux sociaux & moi

Bonjour chère lectrice et bon weekend à toi, Je viens de voir passer un souvenir sur mon profil Fesse de Bouc. Malgré ma relation Amour-Haine avec les réseaux sociaux dernièrement, j'avoue aimer de plus en plus ces...

lire plus
Etre dans l’axe

Etre dans l’axe

Bonjour chère lectrice, voilà 8 semaines que j'accumule les "bobos" de toutes sortes. Oui, tu m'as bien lue. Moi, celle qui ne tombait plus malade. Celle qui propose des solutions naturelles dans une vision holistique...

lire plus
OUPS! gaffe & lâcher-prise

OUPS! gaffe & lâcher-prise

OUPS!!! je viens de faire une gaffe Dimanche soir, 21 heures. Après une jolie journée créative et de ressourcement, je suis venue ici sur mon site. Il est enfin en ligne après près de deux ans offline et j'ai hâte de me...

lire plus
Des plans … sur la comète

Des plans … sur la comète

bonjour chère lectrice, si tu me suis depuis un moment, tu sais combien les synchronicités sont des balises importantes sur mon chemin de vie. Souvent, ces choses qui ne semblent rien avoir en commun, ont un sens pour...

lire plus
Neuf mois sans bloguer

Neuf mois sans bloguer

la patience est un arbre dont les racines sont amères et les fruits sont très doux. Proverbe persan Salut chère lectrice, me voici de retour après neuf mois d'absence. Neuf mois, le temps de faire un bébé. Et c'est ce...

lire plus
Une question de bassin

Une question de bassin

quand le bassin est plein, il déborde. Proverbe anglais Salut, me revoici sur le blog après une courte absence estivale. Pour rester en forme et surtout pour maintenir une certaine souplesse avant la reprise de ma...

lire plus
Importance du carnet intime

Importance du carnet intime

Dans une manifestation, je me concentre sur l'écrit de la foule. G. Faucer Salut chère lectrice, je discutais avec mon amie Catherine l'autre jour à propos de rituels que nous avons mis en place chacune de son côté pour...

lire plus
Masques & authenticité, un défi?

Masques & authenticité, un défi?

Il ne faut regarder ni les choses, ni les personnes. Il ne faut regarder que dans les miroirs, car les miroirs ne nous montrent que des masques.  Oscar Wilde Salut chère lectrice, depuis quelques temps je vois de...

lire plus
Esprit d’entreprise

Esprit d’entreprise

Cela semble toujours impossible jusqu'à ce que ce soit fait. N. Mandela Salut chère lectrice, en écoutant la chanson "recommencer" de Salvatore Adamo ce matin, je me suis sentie inspirée et mon esprit a chanté. Si tu me...

lire plus
Discipline & intentions du matin

Discipline & intentions du matin

J'ai tellement de choses à faire aujourd'hui que je dois méditer deux heures plutôt qu'une. Gandhi Aujourd'hui j'ai réalisé quelque chose de phénoménal, voilà plusieurs années que j'écris sur ce blog et tu sais quoi? mon...

lire plus
Bleu Profond

Bleu Profond

Le bleu profond attire l'homme vers l'infini, il éveille en lui le désir de pureté et une soif de surnaturel. C'est la couleur du ciel tel qu'il nous apparaît dès que nous entendons le mot ciel. Wassily Kandinsky Salut,...

lire plus
la voix inconfortable de l’intuition

la voix inconfortable de l’intuition

Salut, eh bien tu sais quoi? je suis restée quelques temps sans écrire de causette et c'est passé assez inaperçu. Ma boite de courriel est restée vide, la boite de commentaires aussi et aucune demande ne m'est parvenue...

lire plus
Mastercoach de vie certifiée, je t'invite à développer la CoCreattitude afin de cocréer de nouvelles réalités pour toi-même, tes proches et le monde. Une prise de conscience à la fois. En profitant de ce qui se joue dans ton quotidien comme autant de cadeaux à déballer: tes présents uniques sur ton chemin de vie. Mon approche holistique de l'être humain, se retrouve dans toutes les dimensions de ma vie. En cela, je désire t'inspirer.